Yémen, les mensonges d’état du Président Macron et de Florence Parly Ministre des armées

L’Acat, une ONG française, a déposé, ce jeudi 9 mai, un recours en urgence au tribunal administratif de Paris pour empêcher le départ d’un cargo saoudien venu prendre au Havre (Seine-Maritime) un chargement d’armes. Selon l’organisation, celles-ci pourraient être utilisées dans la guerre meurtrière menée au Yémen par l’Arabie.

L’Arabie saoudite sunnite a pris la tête d’une coalition militaire pour affronter la rébellion houthi qui avait a pris le contrôle d’une partie du Yémen: une guerre qui, depuis mars 2015, a fait plus de 8750 morts et divise la région, l’Iran chiite étant accusé de soutenir militairement le soulèvement. Parmi les tués dans ce conflit, l’ex-président Ali Abdallah Saleh, assassiné le 4 décembre 2017 par des rebelles et anciens alliés, au sud de la capitale Sanaa. Il avait tenu le pouvoir pendant 33 ans. Soumis à un blocus imposé par Ryad, qui héberge le chef de l’État Abd Rabbo Mansour Hadi en exil, le Yémen est confronté à la « pire crise humanitaire du monde », selon l’ONU. Pendant ce temps, la menace djihadiste s’est étendue, entre la concurrence d’Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) et de Daech.

La « pire crise humanitaire du monde », selon l’ONU;

Des journalistes convoqué par le DGSI le 14 mai 2019;

Convocation de journalistes par la DGSI : « Une inadmissible façon d’intimider »Après la première enquête du média d’investigation Disclose consacrée aux armes françaises vendues pour faire la guerre au Yémen, trois journalistes sont convoqués.

Armes françaises au Yémen : face à la polémique, Macron « assume »Emmanuel Macron assure avoir la « garantie » que les armes livrées à l’Arabie Saoudite ne sont pas utilisées contre des civils. Une position critiquée par les associations.

Armes françaises au Yémen : un nouveau chargement attendu sur un cargo saoudien

L’Etat assure « qu’aucune preuve » ne permet d’affirmer que des armes françaises sont utilisées dans la guerre menée au Yémen par l’Arabie saoudite. Une position décriée.

Armes françaises au Yémen : pas d’usage « offensif », persiste Florence ParlyLa ministre des Armées a réagi ce jeudi à la fuite d’une note du renseignement militaire détaillant le matériel de fabrication française utilisé au Yémen

Des rebelles Houthis lors du retrait du port de Saleef, le 11 mai 2019.

Après un accord sous l’égide de l’ONU en décembre, les rebelles Houthis ont commencé à se retirer de trois ports yéménites samedi. Une version mise en cause par un responsable gouvernemental.

Les Houthis vont évacuer trois ports yéménites, où ils étaient soupçonnés de faire main basse sur les cargaisons.

Yémen. Les Houthis vont évacuer trois ports entre samedi 11 mai  et  le mardi 14 mai 2019

Les tensions s’apaisent provisoirement au Yémen où les Houthis ont accepté de céder le contrôle de trois ports aux forces de l’ONU. Mais la coalition menée par l’Arabie Saoudite reste méfiante……

 

Laisser un commentaire