PROJET DE LOI CONTRE LE CODE DU TRAVAIL
UNE VERITABLE BOMBE THERMONUCLEAIRE !!!

Déclaration de Michel GOUTY
Élu PCF-FDG à Vertou

Membre de l’association « Place au Peuple –Front de Gauche 44 »

J’ai en mémoire la très belle chanson de Jacques Brel « Pourquoi ont-ils tué Jaurès ? »

Depuis 2012, le PS avec Hollande et ses gouvernements Ayrault, Valls ont tué à plusieurs reprises Jaurès.
Je ne vais pas énumérer tous les renoncements, toutes les trahisons, toutes les lois qui ont fait pire que la droite et même certaines se sont inspirées du FN, comme la déchéance de la nationalité.
Sans oublier ces cadeaux somptueux au Médef qui n’a jamais été aussi bien servi sous Hollande.

C’est d’une extrême gravité pour un Président socialiste qui a été élu gràce à l’apport des 4 millions de voix du Front de gauche avec JL Mélanchon et qui bafoue, foule aux pieds les valeurs de progrès, tuant l’espoir, provoquant une division profonde de la gauche et permettant au FN d’atteindre un niveau électoral jamais aussi haut sous la 5ème République !

Jean Ferrat, dans sa chanson « La porte à droite » avait bien illustré ce qui se passe.
Voici son refrain : « La porte du bonheur est une porte étroite
On m’affirme aujourd’hui que c’est la porte à droite
Qu’il ne faut plus rêver et qu’il est opportun
D’oublier nos folies d’avant 81 »

Avec le projet de loi sur le code du travail, nous faisons un bond en arrière de plus d’un siècle.
Ce texte pulvérise le droit au repos, démantèle le droit syndical par le référendum d’entreprise et la primauté des accords d’entreprise sur la loi, affaiblit les protections contre les licenciements.
C’est la fin des 35h ! le seuil de déclenchement des Heures supplémentaires correspond toujours à la 36èmeh, mais les entreprises pourront augmenter le volume, jusqu’à 60h.

Les apprentis de moins de 18 ans pourront travailler au-delà des 8h actuelles, jusqu’à 10h par jour et 40h par semaine, sans l’avis du médecin et inspecteurs du travail ( seulement informés).
Si un accord n’obtient de majorité, les syndicats, prêts à signer, peuvent demander un référendum, délégitimant les syndicats.
Les Prud’hommes voient les indemnités plafonnées au plus bas ( 15 mois de salaire maxi ).

Cette agression sans précédent contre le code du travail mérite une riposte d’ampleur
Je soutiens les mobilisations syndicales qui vont s’organiser et s’amplifier pour faire échouer ce projet et non l’aménager !

Comme je l’ai fait pour la déchéance de la nationalité et la constitutionnalisation de l’état d’urgence, je vais interpeller la députée socialiste de la 10ème circonscription, Sophie Errante, qui s’était initialement prononcée publiquement POUR et ensuite a voté CONTRE.

Avec l’association « Place au Peuple-Front de Gauche 44 » nous allons inviter les citoyens à intervenir pour qu’elle se prononce CONTRE ce projet régressif.

Michel GOUTY

Laisser un commentaire