Communiqué de Presse de 3 élus d’opposition de TRIGNAC Adhérents de l’association « Place au Peuple – Front de Gauche 44 » NON à l’aéroport Notre Dame des Landes

Communiqué de Presse de
3 élus dopposition de TRIGNAC
Adhérents de l’association
« Place au Peuple Front de Gauche 44 »
NON à l’aéroport Notre Dame des Landes
Dominique MAHE-VINCE, Gilles BRIAND et Raymond LE DAHERON appellent les citoyen-ne-s à se prononcer massivement contre le projet d’aéroport à Notre-Dame des Landes lors de la consultation du 26 juin 2016.
Ce projet couteux Public/Privé servant les intérêts du groupe VINCI (le montage financier prévoit une rémunération des actionnaires de Vinci à 12% par an) est non seulement inutile en terme de besoin de trafic aérien, (l’aéroport de NantesAtlantique étant loin d’être saturé)
Mais de plus :
  • Il conduit à supprimer des terres agricoles et à expulser leurs propriétaires
  • Il ne répond pas au respect des contraintes environnementales et objectifs de la cop 21
  • Les emplois actuels (70 à 80% de ses salariés habitent le sud Loire) autoritairement déplacés seront source évidente de conflit social
  • La création des emplois par le bétonneur VINCI pour la construction se fera, comme on le constate dans tous les grands chantiers, à l’aide de travailleurs détachés pour lesquels la France est incapable de leur assurer le droit français, le dumping social sera une fois de plus au rendez-vous.
  • Le maintien d’une piste à BOUGENAIS pour les besoins d’AIRBUS est plus qu’improbable et pour l’instant non garanti par les porteurs du projet.
  • L’absence d’engagement de création d’infrastructures ferroviaires nationales et péri-urbaines vers Nantes n’a pas d’autres buts que d’occulter le coût de réalisation sur fonds publiques s’élevant à plusieurs milliards d’euros.
En notre qualité d’élus politiques nous soutenons le NON au transfert de l’aéroport à Notre Dame des Landes, nous continuerons à nous opposer à toute expulsion ou expropriation, à être favorables à l’optimisation de l’aéroport existant et à l’avenir de ce territoire à activité agricole.
Le 15 juin 2016

Laisser un commentaire