Christophe Batardy Huma-café® numéro 143 vendredi 08 octobre 2021, à 18h, au Lieu Unique.

La récente thèse en Histoire de Christophe Batardy revient sur une décennie (71-81) qu’on se représente un peu vite comme une période d’Union de la gauche préparant l’élection de François Mitterrand à la tête de l’état français, oubliant quelque peu que l’Union s’était faite autour d’un Programme. Quel était le véritable rapport de force entre le PC, le PS et le MRG de l’époque ? Quelles étaient les divergences et comment trouva-t-on des compromis ? Malgré les divergences, la volonté de « Changer la vie », de « Changer de Cap » était bien partagée et bien engagée dans une lutte commune pour l’hégémonie culturelle, qui représentait bien plus que l’accès aux postes-clés de la politique dans la France d’alors. Cinquante ans après la signature de ce programme, il convient de porter un regard différent de celui des militants de cette époque, souvent empreint tout à la fois de nostalgie – les bons mots de Georges Marchais à la télévision et la remontée de la rue Soufflot par François Mitterrand en mai 1981 – mais aussi d’amertume avec la rupture en septembre 1977 puis le « tournant » de la rigueur en 1983.

Ces travaux d’historien sont peut-être l’occasion d’éclairer les difficultés programmatiques et stratégiques actuelles entre partis de gauche.

La récente thèse en Histoire de Christophe Batardy revient sur une décennie (71-81)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.